Projet SAMCOM

Le projet collaboratif SAMCOM

L’évolution des besoins techniques et opérationnels conduit à utiliser de plus en plus de moyens de télécommunication et donc d’antennes. Le groupe de partenaires constitué dans le cadre du projet SAMCOM s’intéresse à la problématique des véhicules terrestres et maritimes dans les domaines civils et militaires. Sur ce dernier secteur, l’évolution des menaces nécessite de mettre en œuvre des dispositifs de détection rapide, une circulation de l’information fiable et une mise en œuvre en temps limité de réponses adaptées. Elle implique également une évolution des architectures de communication permettant d’améliorer la mobilité et de disposer de débit important avec une utilisation intelligente de la bande passante et une gestion dynamique du spectre.

Pour faire face à ces besoins opérationnels, les navires ou véhicules terrestres militaires sont équipés d’un nombre croissant d’antennes. Cette augmentation rapide génère des difficultés d’intégration de plus en plus complexes à résoudre : problèmes de performances intrinsèques des équipements, problèmes de masquage, problèmes de compatibilité électromagnétique entre systèmes, problèmes d’intégration physique, risques de dégradation des signatures (radar ou visuelle), problèmes de vulnérabilité en milieu opérationnel.

Ainsi les enjeux majeurs des systèmes « électromagnétiques » du futur passent entre autres, par une amélioration des systèmes antennaires et de leur intégration dans un véhicule terrestre ou un bâtiment de surface pour :

  • Réduire le nombre des antennes et leur encombrement,
  • Assurer une compatibilité entre les différents systèmes à bord,
  • Maîtriser la signature du porteur afin de garantir le maximum de discrétion à la mission,
  • Faciliter l’intégration de fonctions à bord.

Ce  projet est porté par DCNS, et les partenaires sont : THALES, IETR, PLASTIMA et le CEMCAT.